the Removers

l’AfterBurner 040

Premières impressions

vendredi 1er août 1997, par Seb

Le nom de cette carte accélératrice vient d’un jeu de mot rigolo : « avec l’Afterburner, passez votre Falcon en post-combustion ! »

Seb a craqué pour cette carte et vous retranscrit ses premières impressions.

Ce test pourrait s’intituler LE test choc ! Car un Falcon équipé de cette carte n’est plus un Falcon ; c’est un extraterrestre ! Et puis, est-ce l’heure plus de trois ans après sa sortie de tester cette PostCombustion ? Et bien oui ! Cela en vaut la peine !

Mais, tout d’abord, faisons les présentations : l’AfterBurner est une carte accélératrice pour le Falcon 030 (équipé d’une Nemesis ou non) qui incorpore le fils du 68030, j’ai nommé le 68040 ! Cette carte présente l’avantage de permettre l’installation de RAM rapide (accessible uniquement par le 68040) sur son oiseau : la limite des 14 Mo s’est alors complètement envolé, on peut avoir un Falcon équipé de 64+14 Mo de RAM (peut-être 128+14 !).

Cependant, cette carte a un énorme inconvénient, du fait qu’il s’agit juste d’une carte qui s’enfiche sur le fameux port d’extension : l’accès à la RAM ’normale’ est un peu ralenti ! (en tout cas, je suppose que c’en est la raison !)

Et rassurez-vous, beaucoup de programmes ’bien faits’ supportent sans (trop) broncher la Fast-Ram qui porte vraiment bien son nom : les accès à la Fast-Ram sont de l’ordre de 10 fois plus rapide que ceux à la RAM ’normale’, et ça se sent ! En effet, sans Fast-Ram, un Falcon muni d’une AfterBurner est l’équivalent d’une machine légèrement plus rapide qu’un Falcon muni d’une Nemesis ou d’une CenTurbo I, mais l’ajout de Fast-Ram défigure complètement la machine ! Toutes les opérations qui prenaient énormément de temps sur Falcon 030 sont exécutés avec une rapidité fulgurante sur le Falcon 040 !

De plus, si vous choisissez la version AfterBurner 68040 RC, le 68040 intègre alors une unité de calculs flottants qui explose littéralement le pauvre 68882 des 68030 ! (même accéléré !)

Enfin, pour ceux qui veulent toujours plus de vitesse : vous pouvez coupler la carte Nemesis, augmentant encore la puissance de la machine. En mode NemLow, l’accélération est incroyable ! Pour ce qui est des CenTurbo, je n’en sais rien, puisque les seuls réponses d’un Centekien, lorsqu’on lui parle d’AfterBurner c’est (et vous vous en doutez) : ’c’est de la merde cette carte,...’ ! Normal, me direz-vous, c’est la concurrente d’une carte attendue depuis deux ans et qui à l’heure actuelle ne doit exister qu’à l’état de prototype (instable de surcroit !)

Et justement la stabilité, dans tout cela ? Je ne vous mentirais pas : l’AfterBurner a quelques problèmes de stabilité, il faut bien le reconnaitre. Et il y a des jours où quand ça va mal, ça va VRAIMENT mal ! (et l’émulation hard de Win95 devient très réussi ;-) ) Mais quand l’AfterBurner marche (et cela arrive bien plus souvent que cela ne plante !) quel bonheur ! Notez toutefois que le bug du DMA devra être corrigé (si ce n’est déjà fait) avant l’installation de la carte AfterBurner. Enfin, le ToolKit développé par Doug Little permet d’atteindre un haut niveau de fiabilité et de stabilité. Ces drivers sont, en tout cas, bien plus fiables que ceux d’origine. Niveau compatibilité, les programmes ne fonctionnant pas sont essentiellement les démos (normal), certains jeux et quelques logiciels (non gem, tels Digital Tracker) qui ont soit des ennuis avec la nouvelle PMMU des 68040, soit des problèmes de HandShaking avec le DSP !

De toute façon, rassurez-vous : un vrai switch a été développé pour l’AfterBurner afin de pouvoir commuter entre Falcon 040 et Falcon 030 d’origine... bientôt testé dans ces pages !

P.-S.

Voir l’article de Stabylo qui complète et fait suite à ce test.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0