the Removers

la VIP ’99

une Very Important Party

samedi 24 octobre 2009, par Stabylo (Date de rédaction antérieure : 19 avril 2005).

Du 2 au 4 juillet 1999 à St Priest, pas loin de Lyon.

La VIP 99, première du nom, une convention bien sympa. Arrivé le 2e jour, j’étais placé un peu à l’écart de la grand salle, mais (chouette !) à côté de Strider. Les ataristes se serrent les coudes :). Lui il babassait sur le Toxic Mag, et moi sur Animator. C’est là que j’ai rencontré Rajah Lone aussi. Un grand passionné de Dungeon Master, comme moi — qu’est-ce que j’ai adoré plonger dans cette aventure jusqu’au fond du labyrinthe ! Rajah a fait un petit compte-rendu rigolo de la party dans le Stimulus n°9.

Le souvenir inoubliable, c’est le réseau très original qu’on a monté entre mon Falcon et celui de Strider. Un truc complètement folklorique : on a chacun branché notre chaine SCSI sur mon Zip externe — « Mais... c’est pas fait pour marcher comme ça » s’écrieront les spécialistes ! Tout-à-fait messieurs. C’était de la jolie bidouille, catégorie « qui marche » :-).

En détail, le tableau ressemblait à ça : il y avait son Falcon (un host, dans la terminologie SCSI) son lecteur de CD, mon Zip, et enfin mon Falcon (host aussi). Tout reposait sur notre vaillant HD-Driver (inter)national et sa possibilité de donner à mon Falcon un ID de host unique sur la chaine, et donc différent de celui de Strider. Deux hosts sur la chaine, trop fort la bidouille !! Je dois quand même vous avouer qu’on a fait hyper attention à surtout ne jamais écrire en même temps sur le disque Zip — c’était ça, la clé du succès. Le reste était possible. Pour s’échanger des fichiers, on écrivait sur le Zip, chacun son tour, puis l’autre rafraichissait la vue et (hop !) il voyait tout de suite les nouveaux fichiers. On pouvait aussi lire à deux — en même temps ! — sur le cd-rom. Evidemment, avec le cd-rom on n’avait aucun risque de tout cafouiller avec deux écritures simultanées :-). Une expérience un peu stressante s’agissant du Zip donc, mais globalement... inoubliable.

Et alors ? Eh bien tout cela m’a permis d’aller farfouiller dans les jolies compilations cd-rom de Strider — il avait rassemblé tellement de logiciels, glanés à droite et à gauche ! Impressionnante aussi, était l’organisation méticuleuse des belles galettes argentées. Du mitonné aux petits oignons, que du bonheur ! La collection de démos frisait la totale. Qu’y manquait-il ? Je ne sais pas !! C’est sûr, je ne pouvais pas tout copier, mais je peux dire que j’en ai bien profité.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0